Intervenants

  • Diana Cerini

Diana Cerini est Professeur de droit comparé à la Faculté de droit de l'Université de Milano Bicocca (Italie), où elle est chargée des cours de "droit privé comparé" et de "contrats d'entreprise et de consommation dans une perspective globale". Son rôle académique comprend la coordination des activités internationales de la faculté de droit et du programme des cliniques juridiques. Elle travaille depuis longtemps dans le domaine du droit des animaux, notamment en ce qui concerne les animaux dans la perspective du droit privé, du droit des assurances et les animaux dans le cadre du droit de la mode. Elle a également développé des recherches en droit des animaux avec des universités étrangères. Elle a été consultante pour des membres du Parlement italien dans le cadre de propositions de réformes des lois relatives à la protection des animaux. Elle est l'auteur du livre Il diritto e gli animali, Giappichelli, Torino, 2012, et de plusieurs articles sur ce thème.

cerini_h_s_1.jpg

 

  • Georges Chapouthier

Né en 1945 à Libourne, Georges Chapouthier a exercé une double activité de neurobiologiste et de philosophe. En biologie, il a animé, pendant quarante ans, une équipe de recherche du CNRS consacrée à la psychopharmacologie et à la génétique de la mémoire et de l’anxiété chez les souris. En philosophie, il a analysé les bases de la complexité des êtres vivants et défendu la nécessité d’attribuer des droits aux animaux. Actuellement Directeur de Recherche Emérite au CNRS, il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et de plusieurs livres grand public sur le cerveau et le comportement animal.

Georges_Chapouthier.JPG

 

  • Pierre-Jérôme Delage

Auteur d’une thèse de doctorat intitulée La condition animale. Essai juridique sur les justes places de l’Homme et de l’animal (Mare & Martin, 2016), Pierre-Jérôme Delage est Professeur de droit privé et sciences criminelles à l’Université de Nantes, Directeur de l’Institut d’Etudes Judiciaires.

Photo_PJ_Delage_1_2_.jpg

 

  • Ludovic Dickel

Ludovic Dickel est Professeur en Biologie des comportements à l’Université de Caen Normandie où il enseigne en Biologie et en Psychologie. Il est responsable de l’équipe « Neuro-Ethologie Cognitive des Céphalopodes » de l’unité Ethologie Animale et Humaine (UMR 6552 CNRS-Université Caen Normandie-Université Rennes 1). Ses recherches concernent le développement de l’intelligence des juvéniles de céphalopodes (pieuvres, calmars, seiches). Ces thématiques l’ont amené à s’intéresser au stress, aux émotions, à la conscience et au bien-être chez ces mollusques, plus largement aux problèmes de bioéthiques concernant l’utilisation de l’animal par l’humain.

LDickel.jpg 

 

  • Loïc Dombreval

- Docteur vétérinaire, diplômé de l’École nationale vétérinaire d’Alfort.
- Maire de Vence, et vice-président de la Métropole Nice Côte d'Azur délégué à la biodiversité à partir d’avril 2014.
- Conseiller régional de la région Provence Alpes Côte d’Azur en décembre 2015 où il préside la commission environnement, mer et forêt.
- Député dans la 2e circonscription des Alpes-Maritimes depuis le 18 juin 2017. Il est également conseiller municipal de la ville de Vence et conseiller métropolitain.
- Membre de la Commission développement Durable et Aménagement du Territoire.
- Président du groupe d’études « Condition animale » de l’Assemblée nationale.
- Nommé, le 20 décembre 2019, par le Premier Ministre Edouard Philippe, parlementaire en mission pour 6 mois auprès de Didier Guillaume, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, sur le thème de l’animal de compagnie : prévention de l’abandon, animaux dangereux, errants, mordeurs, races hypertypes, interventions douloureuses.

dombreval_1.jpg

 

  • François Glansdorff 

Né à Ixelles (Bruxelles) le 25 octobre 1944.
Docteur en droit de l’Université libre de Bruxelles (1968).
Avocat au barreau de Bruxelles.
Ancien bâtonnier.
Ancien président de l’Ordre des barreaux francophones et germanophone de Belgique.
Professeur émérite à l’Université libre de Bruxelles (cours des contrats spéciaux et d’études approfondies de droit privé).
Membre du comité de rédaction du Journal des Tribunaux.

glansdorff.jpg

 

  • Antoine F. Goetschel

Antoine F. Goetschel (1958), avocat à Zurich, avocat des animaux en causes pénales au Canton de Zurich (2007 – 2010), auteur, président de la « Global Animal Law GAL Association » www.globalanimallaw.org.

Antoine_F._Goetschel.jpg

 

  • Astrid Guillaume

Astrid Guillaume est Maître de conférences à Sorbonne Université, habilitée à diriger des recherches en sciences du langage. Elle est Présidente de la Société française de Zoosémiotique (SfZ), Secrétaire générale du Centre international en Recherches et Études Transdisciplinaires (CIRET), membre du Comité scientifique de la Fondation Droit animal, Éthique et Sciences (LFDA). Elle a co-fondé l'Observatoire européenn du Plurilinguisme (OEP) dont elle est vice-présidente d'honneur. Astrid Guillaume met ses recherches en linguistique au service du bien-être animal. Elle travaille en sémiotique des cultures, sémiotraductologie, lexicologie, terminologie autour des définitions et créations de mots pour une précision plus juste des descriptions des comportements, cultures, langages, sentiences et intelligences des animaux.
Travaux récents:
- Ouvrage : Faire sens, faire science, Astrid Guillaume et Lia Kurts-Wöste (dir.), Iste Editions, 2020.
https://www.istegroup.com/fr/produit/faire-sens-faire-science/
- Conférence : "Langages, langues et dialectes: les dictionnaires des animaux", Cité des sciences et de l'Industrie, février 2020. https://youtu.be/w4b9m0y9Fyc
- Article : « Le mot sentience entre dans le dictionnaire Larousse 2020 », in Revue trimestrielle de la Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences, n°102, juillet 2019, p. 25. http://www.fondation-droit-animal.org/102-le-mot-sentience-entre-dans-le-larousse-2020/

Astrid_Guillaume_UNESCO2.jpg

 

  • Philippe Harang

Haut fonctionnaire et juriste, ancien Maître de conférences associé à la Faculté de droit de Toulon, Philippe Harang est depuis juin 2019, administrateur de la Société Protectrice des Animaux, chargé des « Grands combats » au sein de cette grande association. Il s’est spécialisé dans la lutte contre la maltraitance animale et notamment dans le domaine de la tauromachie. Ses conseils d’expert ont déjà permis à plusieurs associations, en 2015, de faire constater par les tribunaux la suppression de l’inscription de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France.

harang_2.jpg

 

  •  Dominic Hofbauer

Dominic Hofbauer est éducateur en éthique animale et diplômé en droit animalier. Après avoir initié les démarches pédagogiques de l'association Welfarm (France) et de l'ONG de défense des animaux GAIA (Belgique), il coordonne depuis 2017 la mission pédagogique de l'association L214, à travers la démarche L214 Éducation.

Dominic_Hofbauer_02.jpg

 

  • Marie-Christine Lebreton

Ancienne avocate au Barreau de Grenoble, Marie-Christine Lebreton est Maître de conférences en droit privé à l’Université Le Havre Normandie. Elle y enseigne le droit des obligations et les contrats spéciaux. Elle est membre du LEXfeim. Elle est également Vice-présidente de la Société Havraise de Protection des Animaux et de la Confédération Nationale Défense de l’Animal (CNDA) association qui regroupe 260 refuges indépendants. Elle est appelée à conseiller les associations mais aussi si nécessaire les particuliers propriétaires d’animaux. Son investissement dans la protection animale l’a conduit à écrire sur le sujet notamment sur les chiens de catégories et sur la nature juridique des contrats d’adoption. Elle est intervenue au congrès national de la Confédération Nationale Défense de l’animal en 2013 ainsi que dans ses réunions régionales en 2012 (Le Havre), 2013 (Angers) et 2019 (Caen). Elle a été auditionnée en 2013 à l’Assemblée Nationale par le groupe d’étude sur la protection animale, sur l’évaluation des lois du 6 janvier 1999 et 20 juin 2008 relatives aux chiens dangereux. Elle a été auditionnée en février 2020 en tant que représentante de la Confédération Nationale Défense de l’animal (CNDA) par M. le député Dombreval chargé d’une mission sur l’amélioration du bien-être animal.

MCLebreton.jpg

 

  • Cathy Morales Frénoy

Cathy Morales Frénoy, avocate inscrite aux Barreaux de Paris et de New York, exerce en droit de l'environnement dans un cabinet de niche spécialisé, LANOY - Avocats. Elle est titulaire d'un Master of Laws (LLM) en droit de l'environnement et droit animal de l’Université américaine Lewis & Clark et a rédigé l'ouvrage Le droit animal, paru aux éditions L'Harmattan en 2017. Elle participe également à la rédaction de différents articles parus dans les revues spécialisées de droit de l’environnement et donne des conférences et des formations sur des problématiques de droit de l'environnement et de droit animal.

Cathy_MORALES_FRENOY.jpg

 

  • Yann Prisner-Levyne

Diplômé des Universités de Cornell (LLM) et de Paris 1 (Doctorat), ancien avocat aux Barreaux de New York et Paris, Yann Prisner-Levyne a occupé un poste de Maitre de Conférences à l’Université de Mwanza en Tanzanie pendant deux ans entre 2015 et 2017. En 2017, il rejoint l’équipe Afrique de la Fondation Max Planck pour la Paix Internationale et l’État de Droit à Heidelberg en tant que chercheur. Dans le cadre de ses fonctions, il est principalement impliqué dans des activités de conseil auprès des institutions juridiques africaines en vue du renforcement de leurs capacités. Il a ainsi travaillé en étroite collaboration avec la Cour Constitutionnelle du Mali et le Comité d’Experts pour la Réforme Constitutionnelle au Mali. De manière plus épisodique, il a été amené à effectuer des recherches pour la Commission des Lois du Soudan du Sud. En parallèle, Yann Prisner-Levyne effectue des travaux de recherche sur le droit international relatif à la protection de la faune sauvage qui fut l’objet de sa thèse et d’un article récemment paru dans l’Observateur des Nations-Unies. Il a également réalisé une étude sur la législation du Sri Lanka relative à la protection de la vie sauvage pour le compte de l’équipe Asie de la Fondation Max Planck. Passionné par la faune sauvage, il réalise de nombreuses expéditions photographiques en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud. www.memoriesfromthewild.com.

Yann_LoRes_A7A8931.jpg

 

  • Marisa Quaresma Dos Reis

Doctorante en droit public à la Faculté de droit de l'Université de Lisbonne, Marisa Quaresma Dos Reis occupe actuellement le poste de Médiatrice pour les animaux à Lisbonne. Elle est également chargée d'enseignement à l'ISEG-Ecole d'Economie et de Gestion de Lisbonne et chercheuse associée au CIDP-Centre de recherche en droit public de Lisbonne, au sein duquel elle développe un projet sur les droits des générations futures, qui a été salué par l'ancien secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon. Elle enseigne le droit animal au sein du Centre de recherche en droit privé de la Faculté de droit de l'Université de Lisbonne et est l'auteur de plusieurs articles sur ce thème. Dès son plus jeune âge, elle s'est sentie dévouée à l'aide des plus défavorisés, y compris les animaux. Elle s'est portée volontaire pour le projet d'aide alimentaire aux animaux en 2010 et continue à aider les institutions et les personnes qui se consacrent à l'amélioration des conditions de vie des animaux et à la promotion de leurs droits.

Marisdosreis.jpg

 

 

 

 

 

 

 

  • Aloïse Quesne

Organisatrice du colloque international « La sensibilité animale : approches juridiques et enjeux transdisciplinaires », Aloïse Quesne, âgée de 33 ans, est Maître de conférences en droit privé à l’Université Paris-Saclay, Université d'Evry. Membre du Centre de Recherche Léon Duguit, elle est également chercheuse associée à l’Institut Demolombe de l’Université de Caen Normandie. Aloïse Quesne est l'auteur d'une thèse de doctorat intitulée Le contrat portant sur le corps humain, laquelle a été honorée du Prix de thèse 2019 de l’Institut Demolombe. Au cours de ses travaux, elle a analysé l’évolution de la réglementation encadrant les recherches cliniques impliquant la personne humaine mais aussi les recherches précliniques portant sur l’animal. Elle enseigne le droit de l’expérimentation animale depuis 2012 aux étudiants de Master, ce qui lui valut de recevoir, en 2014, le Prix de Droit de La Fondation Droit Animal, Ethique & Sciences (LFDA), présidée par Louis Schweitzer. C’est donc tout naturellement qu’elle a choisi la date du 24 avril 2020 pour cet évènement consacré à la sensibilité animale, car il s’agit de la Journée Mondiale des animaux dans les laboratoires. Elle souhaite notamment promouvoir la réhabilitation des animaux ayant fait l’objet d’expérimentations, afin qu’ils puissent être adoptés ou placés dans des structures spécialisées. Membre associé de l’association Animal, Justice et Droit (AJD), elle est l’auteur de plusieurs articles scientifiques consacrés à l’animal (parmi ses récentes publications : "L'utilisation expérimentale de l'animal", in L'animal et l'Homme, F.-X. Roux-Demare (dir.), Mare & Martin, 2019, p. 137 à 149). Elle ambitionne d’étendre ses enseignements en droit animal et a le projet d’organiser d’autres évènements destinés à améliorer la protection animale et à favoriser l’harmonisation des relations entre les hommes et les animaux.

 

aloise_20ter.jpg

 

  • François-Xavier Roux-Demare

François-Xavier Roux-Demare est Doyen de la Faculté de droit, économie, gestion et AES de l’Université de Brest. Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, il enseigne le droit civil, le droit criminel, ainsi que le droit animalier. Ses principales recherches portent sur le droit animalier, le droit pénal européen et le droit du sexe. Ses activités sur le droit animalier l'amènent à des interventions lors de plusieurs colloques (par exemple, au Palais du Luxembourg-Sénat le 11 octobre 2019, à l’Université Panthéon-Assas Paris 2 les 21 et 22 septembre 2018, à l’Université de Lorraine le 7 décembre 2018) et à l'organisation de colloques à Brest ("La protection de l'animal ou l'approche catégorielle" le 7 novembre 2019 ou "l'Animal et l'Homme" les 11 et 12 octobre 2018). Ces travaux ont été publiés ou sont en cours de publication. Parmi les publications récentes, il convient de souligner la publication des actes du colloque "L'animal et l'Homme", aux éditions Mare et Martin, 2019 (384 p.). Après un appel à contributions, il travaille actuellement sur la parution de l'ouvrage Animal & Santé, qui donnera lieu à une présentation lors d'un colloque organisé en 2021. Ces recherches s'accompagnent de la création d’un cours spécifique à Brest. En 2017, il a créé un enseignement de 24 heures de cours sur le droit animalier à destination des étudiants de licence de l'Université de Brest. Dans la poursuite de cette création et avec l'objectif de proposer une formation plus complète, il développe actuellement le projet de création d'un Diplôme Universitaire de droit animalier, avec un objectif d'ouverture en janvier 2021.

 

 roux_demare.JPG

 

  •  Hélène Thouy

Hélène Thouy est avocate au Barreau de Bordeaux et co-fondatrice du Parti animaliste. Elle intervient et conseille des associations et des militants engagés pour la cause animale depuis plus de 10 ans. Elle est également engagée dans la défense des droits de l’homme et a présidé à cet égard l’Institut de Défense des étrangers du Barreau de Bordeaux.

 thouy.jpg

 

 

 

 

 

 

 

e
Personnes connectées : 1